SurScene.be SurScene.be

Prochainement

On the road... A
+ d'info

On the road... A

Roda Fawaz/Eric De Staercke

Au sens littéral, Roda Fawaz est un homme du monde. D’origine libanaise, il est né au Maroc, a grandi en Guinée, a la nationalité belge et se revendique d’une gueule d’Italien pour faciliter ses sorties en boîte. Ses racines, il leur court après sous toutes les latitudes, mais elles lui filent sans cesse entre les doigts… 

Avec On the Road… A, il joue l’histoire de sa vie d’« immigré de la deuxième génération » avec humour, tendresse et autodérision. Incarnant à lui seul une vingtaine de personnages, il signe une performance scénique jubilatoire. Mais il propose aussi une réflexion rafraîchissante sur la question des identités et déconstruit au passage tous les préjugés.

Roda ne ressemble à personne et pourtant chacun d’entre nous se reconnaîtra un peu en lui !

Une co-présentation Service des Arts de la Scène de la Province de Hainaut
En résonnance avec le Festival Kicks de l'Ancre
Bord de scène après chaque représentation
Durée: 85 min





+ d'info

La Tragique et Mystique Histoire d'Hamlet

Après les décoiffants Dom Juan et Tartuffe, Jean de Pange et la Cie Astrov s’attaquent à un monument shakespearien : La tragique et mystique histoire d’Hamlet !


Le roi du Danemark, père d'Hamlet, est mort, assassiné par son frère Claudius qui le remplace sur le trône et dans le lit de la reine. Quand le fantôme du roi lui demande de venger son meurtre, Hamlet simule la folie pour parvenir à ses fins... Le danger guette et personne n’est digne de confiance. Sur une scène épurée et dans un univers incertain, la Cie Astrov vous propulse dans une histoire de vengeance, avec un Hamlet torturé par le doute et les questions de vérité, d’existence, de mort... trouvant écho dans nos crises actuelles. Nul n’en sortira indemne ! 



MOMENT-RENCONTRE : le 21 février

+ d'info

d'à côté - Christian Rizzo ( La Raffinerie )

Pièce pour 3 interprètes   -   Tout public 6+   -   Durée: 40'


Christian Rizzo, actuel directeur du Centre chorégraphique de Montpellier, est un artiste singulier au parcours sans faute. Spectacles ou installations plastiques, tout lui est bon pour nous faire part de l’état de ses pensées oniriques.

Artisan du grand retour vers les danses populaires, à la suite d’une trilogie sur les danses anonymes qui a su toucher un public universel, Rizzo va tracer, avec d’à côté, une autre conception du spectacle en direction du jeune public. Faite de précision et de poésie dans un univers, comme toujours, visuellement très raffiné, il promet aux enfants (et à tous les publics) des formes fantasmagoriques et des figures hybrides, des contaminations de mouvements et d’images. En bref, autant de possibilités d’élargir nos imaginaires d’un monde féérique en constante invention.

La convivialité
+ d'info

La convivialité

Et si on flinguait la sacro-sainte orthographe ? La Convivialité, un spectacle interactif, drôle et instructif qui pointe les absurdités des règles orthographiques !


Comment expliquer que « siffler » prend deux « f » alors que « persifler » n’en prend qu’un ? Pourquoi écrit-on « confiture de groseilles » mais « gelée de groseille »? Passion pour les uns, chemin de croix pour les autres, l’orthographe est incontournable. En déguisant ses absurdités en subtilités, cet outil technique est devenu objet de prestige et de discrimination. Venez interroger avec nous un dogme qui s’ignore. Un dogme lié à l’enfance, intime et pourtant public, qui détermine un rapport collectif à la culture et à la tradition. De quoi bousculer les idées reçues... et vous faire changer d’avis ? 



APERO-LECTURE : le 24 février

Studio Impro
+ d'info

Studio Impro

Un réalisateur satanique et possédé, des comédiens bourrés d’imagination et un public euphorique qui décide lui-même de ce qu’il veut voir ! Studio Impro est un spectacle d’improvisation sur le thème du cinéma qui vous propose de créer vous-même le titre d’un film que les comédiens joueront sous la perverse direction de leur réalisateur. Un spectacle qui affiche complet depuis plusieurs années, à ne pas manquer !

+ d'info

How to proceed - Thomas Hauert

Création 2018  -  Pièce pour 8 danseurs  -  Durée : 1h05 


En 2018, Thomas Hauert fête les vingt ans de sa compagnie. Marqué par une fidélité rare et réciproque avec ses interprètes et collaborateurs, le chorégraphe se saisit de cette occasion pour créer une pièce pour eux, sur eux, avec eux. Comme ces films ou comédies musicales relatant un tournage ou des répétitions, le spectacle met en scène le processus de la création, toujours emprunt d’un certain mystère, d’une vie débordant le cadre du plateau… Ce dispositif du spectacle dans le spectacle a pour effet de brouiller les pistes pour mieux matérialiser les aller-retour entre l’art et la vie, l’écriture et l’improvisation, l’essence même du spectacle vivant. Thomas Hauert s’entoure sur scène de sept interprètes ayant nourri son travail depuis ses débuts et jusqu’à très récemment. C’est un hommage qui leur rend, lui dont l’écriture chorégraphique s’est toujours appuyée sur la combinaison et le développement de mouvements collectifs et individuels. Et à travers eux, une déclaration d’amour à la danse, variation jamais figée d’une œuvre en perpétuel devenir.

Comme la pluie
+ d'info

Comme la pluie

Foule Théâtre
Au cœur de son atelier, fusain à la main, un homme s’active et nous parle de sa passion pour le dessin.

En ce qui le concerne, elle remonte à l’enfance. Bien avant lui, bien avant nous, il y a 25 ou 30 000 ans, des femmes et des hommes dessinaient déjà sur des parois. Et, bien protégés au fond de leurs grottes, les vestiges de ces esquisses ont perduré jusqu’à nous. Incroyable, non ? Il s’extasie et nous renvoie cette question : et nous, quelles traces aurions-nous envie de laisser pour les générations futures ? De son côté, ce serait des choses inutiles… comme la pluie.

Une pensée menant à une autre, de croquis en coups de crayons, en passant par l’une ou l’autre chanson, le temps en sa compagnie s’écoule l’air de rien tant on se laisse subjuguer par sa prestance et la fresque qui se crée.

Absolument captivant !

Durée: 60 min

De 9 à 12 ans

+ d'info

François Pirette fait son comic’out.

François Pirette fait son comic’out

Le dimanche 9 janvier 1983 à 10 heures, une voix se faisait entendre pour la toute première fois à la radio pour ne plus jamais arrêter de nous faire rire depuis.

Après bientôt 35 ans de bons et joyeux services, le plus populaire et le plus prolifique des humoristes belges repart sur les routes avec un tout nouveau spectacle et remet une fois de plus les mains dans le cambouis des absurdités d’un monde qui tourne décidément de moins en moins rond.

Inlassable observateur d’une époque abîmée par les politiques étriquées, les peurs déraisonnables, les tentations nostalgiques, les lâchetés partisanes, les replis sur soi et les cynismes décomplexés, Pirette arrive pourtant toujours à nous amuser, parfois même à nous émouvoir et, par les temps qui courent, le rire qu’il nous propose, à la fois généreux et franc, deviendrait presque un produit de première nécessité.

Qu’on se le dise : en 2018, François Pirette fait son “comic’out”, et celui que l’on croyait si bien connaître risque bien de nous surprendre encore en se révélant comme il ne l’avait jamais fait auparavant.

La Route du Levant
+ d'info

La Route du Levant

Au delà de la peur et des préjugés, La Route du Levant nous plonge dans un huis clos oppressant pour tenter de comprendre la radicalisation religieuse violente...


Deux hommes dans un commissariat, l’un est policier, l’autre est soupçonné de vouloir rejoindre un groupe terroriste en zone de conflits ; l’un défend les opportunités offertes par notre société, l’autre illustre une jeunesse pétrie de désillusions. Commence alors un interrogatoire tendu, à la manière d’un jeu d’échecs, chacun tentant de donner le change pour déstabiliser l’autre. Leurs visions du monde occidental se confrontent, s’affrontent... jusqu’à ébranler nos idées reçues? La Route du Levant de Dominique Ziegler lève le voile sur une question cruciale au regard de l’actualité : quels facteurs poussent nos jeunes à prôner des idées violentes et radicales ? Un spectacle fort qui ouvre le débat ! 



DEBAT : après chaque représentation

Five easy Pieces
+ d'info

Five easy Pieces

Des enfants qui retraversent la vie de Marc Dutroux, le criminel le plus haï de Belgique. Un spectacle troublant basé sur le grand traumatisme des 90’s.


Connu pour son théâtre politique, Milo Rau est l’un des metteurs en scène les plus controversés de sa génération. Dans Five Easy Pieces, il s’attaque à un moment sombre de l’histoire belge : l’affaire Dutroux. Sur le plateau, sept enfants. Comprennent- ils ce qu’ils jouent ? Comment réagir face à ces « jeux d’adultes » ? Et surtout : qu'est- ce que cela nous apprend sur nos peurs et aspirations ? Milo Rau teste les limites de ce que les enfants savent, ressentent et font à travers cinq monologues, cinq « scènes pas si faciles que ça» qui posent la question du jeu théâtral. Une fable politique juste, sensible et humaine qui nous place face à nos propres tabous !



MOMENT-PHILO : le 2 mars 

The sassy Cabaret
+ d'info

The sassy Cabaret

L'Os à Moelle vous présente son CABARET :-)  

Un lieu UNDERGROUND, un show ROCK & ROLL, une ambiance CABARESQUE...

Un show haut en couleurs, des performances hors du commun, des numéros chantés et dansés. Les artistes se succèdent sur la scène afin de vous faire vivre un moment époustouflant. 

Présenté par Peggy Lee Cooper

Le tout orchestré par la magnifique Lili Mirez-Moi

Talos - Arkadi Zaides
+ d'info

Talos - Arkadi Zaides

Durée: 50'

Le géant Talos chargé de protéger la Crète et l’Europe contre les intrus dans la mythologie grecque, a donné son nom à un projet technologique européen dont la mission est de détecter les présences illicites le long des frontières par l’intervention d’un robot. Éternel migrant, Arkadi Zaides se saisit de cette intention dans cette pièce, entre conférence et performance, pour évoquer les conséquences politiques et éthiques qu’un tel projet peut provoquer. Depuis ses dernières propositions, Arkadi Zaides, né en Biélorussie puis résident en Israël et aujourd’hui accueilli dans divers pays européens, rassemble son travail autour des problématiques du corps confronté aux violences des migrations.

Le corps comme réceptacle des soubresauts de l’histoire est aujourd’hui le cœur de sa recherche qui convoque plusieurs arts et une quête documentaire qui mêle interviews, archives, démonstrations.

C’est le thème qu’il se propose de développer avec les étudiants de l’ISAC durant un workshop d’une semaine à l’issue duquel il montrera son propre projet Talos, repris ici pour la première fois dans sa version française avec Lara Barsacq.